Dans la catégorie "Prête-moi tes idées, tu vas voir ce que j'en fais", voici une Fable Express sans aucun rapport avec ce que fait WhiteShoulders.

Il existait, pendant la sombre époque de l'inquisition, une étrange tradition perpétuée dans la région d'Anjou. Plus précisément, c'étaient les inquisiteurs du Mans qui la mettaient à execution...

Lorsqu'ils découvraient un juif, un musulman, un athée, bref, un impie, plutot que de le pendre / bruler / rouer / ecarteler / fouetter / gazer / decapiter / fusiller / dévorer / faire écouter Celine Dion, les inquisiteurs le condamnaient à la "teinture", pendant deux mois.
Chaque matin, deux soldats venaient chez lui pour un rituel expurgateur : on lui peinturlurait les cheveux en bleu, afin qu'il soit reconnu dans la rue en tant qu'hérétique. Puis on le faisait avaler un plat à base de piments venus d'Espagne, de poivrons, d'oignons et de haricots, pouvant contenir des traces d'arachide. Ce plat avait pour effet de faire sans cesse roter et péter le condamné. Le coté mystique de l'éruction et des flatulences est à ce jour encore un mystère. Pour les terminer, ces impies avaient obligation formelle de faire la bise aux chaussures de tous les représentants du Royaume et de l'Eglise en symbole de demande de pardon et de respect.
Les impies étaient ainsi mis au ban de la société, deux mois durant.

Moralité : Les impies rotent au Mans et bisent en teints.